Réaliser un projet

Projets en cours

Projet l’un est l’autre 2013-2014

Depuis quelques mois déjà le dispositif " Les Jumelages" arbore une nouvelle appellation.

Avancée des projets

"QUAND LES ARTS S’EN MELENT… "

MUSIQUES DE NUIT - LE ROCHER DE PALMER
Centre d’Accueil de Jour - A.F.T.C. Avenir

Il s’agit d’une création artistique permettant de mêler les différentes activités pratiquées au CAJ par les blessés. Pour ce volet, les activités prévues sont des répétitions avec les 4 intervenants dans l’objectif de mélanger les différents arts dans le cadre d’une résidence artistique de création, avec en ligne de mire une représentation sur la scène qui nous aura accueillis pour cette période de résidence (1 semaine).

Objectif général Contribuer au bien-­‐être et à l’épanouissement personnel des blessés du CAJ par le biais de la créativité, maintenir les acquis de la rééducation par l’inscription dans une démarche artistique, valoriser leurs potentialités et leur travail en tenant compte de leurs limites.

Handivillage/ Ligue de l’Enseignement

Le projet de jumelage : un projet en deux étapes

Dans le cadre de cet appel à projet, nous souhaiterions faire évoluer les ateliers écriture du Foyer. Continuité logique à cet atelier, les résidents pourraient non seulement approfondir un thème avec l’accompagnement d’auteurs professionnels et ainsi toucher du doigt le monde de l’écriture professionnelle, mais également étendre leurs connaissances aux métiers du livre et de la mise en scène.

Tout au long de ces deux années, des sorties culturelles (spectacles, expositions...) seront proposées en lien avec le thème choisi afin de venir nourrir l’inspiration des participants. De plus, d’autres résidents, par le biais des ateliers d’arts plastiques et du Projet « Et si on voyageait... »2 déjà en place dans l’établissement, pourront participer à leur façon : productions d’illustrations, sculptures, collages...qui agrémenteront le livre dont l’édition en prévue en 2014 ; présentation de spécialités locales (arts, cuisine, costumes, paysages...) abordées dans l’atelier « et si on voyageait... ».

KALEIDOSCOPE – E.S.A.T. de LORIENT/F.A.M. de NEUJON

ACTIONS ENVISAGEES

La collaboration avec l’ESAT portera sur :

a création d’un jeu dont le but final sera de percevoir les différences entre sphère professionnelle, sphère privée et sphère sociale et leur imbrication. Les personnes accueillies, appelées travailleurs, accompagnées d’un professionnel référent, participeront à l’élaboration de ce jeu ; ensemble seront déterminées les techniques du jeu (hasard, circuit, questions/réponses, etc.…) lors d’ateliers qui se tiendront une fois par mois à la ludothèque.

La collaboration avec le FAM :

Le projet « Jumelages » va permettre à la ludothèque d’aller découvrir leur cadre de vie et de partager des moments de leur quotidien. Cet échange prend alors toute sa signification. A l’aspect intellectuel autour du jeu s’ajoute l’aspect physique de découvrir leurs locaux.

Association d’Asques et d’Ailleurs

Les objectifs :

Pour les résidents du Foyer, le projet est d’abord perçu comme un moyen d’autonomisation et de valorisation de soi. A travers ces pratiques et présences artistiques, leur capacité d’agir peut s’améliorer pour ensuite envisager également une amélioration de leur vie sociale. Avec cette ouverture vers l’extérieur, le projet apporte aussi sa contribution afin de faire évoluer le regard que l’on peut porter sur les personnes handicapées.

La création artistique est source de nombreux apports. Le premier d’entre eux et la notion de plaisir car la création artistique est facteur d’émotions et de sensations.

Elle permet de se dépasser, d’oser, de se permettre, de s’amuser et d’accéder plus facilement à un langage libre et sensible. Il s’agit d’entrer dans un univers et, de découvrir des approches artistiques. Outre des émotions et sensations, la création offre la possibilité de prendre conscience de soi et de ses capacités, de prendre confiance en soi, de s’affirmer et se dévoiler. C’est aussi s’écouter, écouter l’Autre. Car le projet inclut la notion de groupe donc il engage le respect, la mise en commun des idées et le fait de partager mais aussi celui de s’opposer.

Au-delà de la valorisation, il s’agit donc de tendre vers l’affirmation de soi.

JUMELAGE ET COOPERATION CULTURELLE ASSOCIATION TCA & GARAGE MODERNE

Objectifs du projet 2013 - 2014 :

• Soutenir la participation aux pratiques de création des blessés tout en renforçant les croisements entre les différents supports (vidéo, photo, arts plastiques, écriture, etc …).

• Inscrire ces pratiques d’ateliers et de création dans des lieux culturels, socioculturels et éducatifs du territoire et bénéficier de l’opportunité et de la richesse des rencontres qu’ils offrent.

• Permettre la participation active à la production d’actions culturelles et d’événements accessibles au grand public.

• Poursuivre la consolidation des partenariats avec divers diffuseurs culturels et artistiques pour consolider et ancrer dans la durée l’accès à l’offre du territoire (exposition, événements culturels, concerts, spectacle vivant,…).

• Offrir aux personnes cérébrolésées, aux artistes et aux citoyens de se rencontrer, d’échanger, de produire et/ou diffuser ensemble mais aussi de développer leurs sensibilités réciproques.

Dès lors les trois grands axes historiques demeurent mais leur mise en œuvre permet de dépasser un seuil supplémentaire dans l’intégration dans la cité et son maillage d’opérateurs.

Par ailleurs, même si cela apparaît comme une évidence, ces trois dernières années nous ont montré que c’est dans le faire que s’enrichissent les relations, se développe la confiance entres les partenaires et la reconnaissance des personnes en situation de handicap et de leur droit d’accès à la culture.

C’est donc la sollicitation continue des partenaires culturels et la capacité d’adaptation / ajustement lors de la mise en œuvre des actions qui garantissent l’inscription des ambitions dans la durée. Cette sollicitation nécessite des moyens pérennes.
Cette approche est d’autant plus importante que pour des personnes cérébrolésées, la pratique actuelle ne peut être pronostic des pratiques à venir. C’est la permanence qui soutient l’intégration à travers le travail continu sur l’identité du sujet comme acteur dans la cité.

Un Océan de Musique Fondation Roux – Foyers Laride et Esperanza

Le projet a pour missions de donner de la visibilité et d’apporter un soutien à des actions, à répondre à l’éloignement et à l’indifférence face à la culture, et favoriser la diversité des pratiques culturelles et musicales des personnes en situation de handicap, dans une démarche de sensibilisation, pour le plus grand nombre.

Au vue de l’évolution de la pratique des ateliers de Philippe Walter, depuis deux ans au sein des structures Laride et Espéranza, nous souhaiterions un jumelage, avec le Conseil Général de la Gironde, « l’Un est l’Autre », pour évoluer dans notre démarche. Notre projet consiste à renouveler et pérenniser les ateliers de Philippe Walter, en associant un accompagnement spécialisé en chant par Lydie Walter.

Cet appel à projet, permettrait l’amélioration des prestations, et l’accessibilité à tous les résidants, étant pour l’instant réservé aux plus privilégiés. Sous la forme de parcours pluridisciplinaires, permettre une approche large des différents modes d’expression, vocal et instrumental, ainsi que tous les champs culturels : Spectacles vivants, lecture, écriture, théâtre, peinture.

L’objectif est de développer une sensibilité, un goût pour les pratiques culturelles et artistiques, afin que les participants s’approprient divers modes d’expression artistiques et des nouveaux savoirs, pour les inciter à fréquenter différents lieux culturels. Ce projet étant élaboré pour une durée de deux ans, nous pourrons valoriser le parcours par la production d’une restitution du travail réalisé sous forme de CD. Celui-ci
pouvant-être diffusé dans le but de rendre visible toute l’évolution des personnes participantes aux ateliers.

« La conquête des images »

Un projet des foyers d’hébergement Bentéjac et la Lorette (A.G.A.P.) & de l’association de production Tourné Monté Films

PRÉSENTATION DU PROJET
Sensibilisation et outils de mobilisation

Au préalable, les animatrices des foyers informeront les résidents sur la réalisation d’un projet audiovisuel sur deux ans, au sein de leurs établissements. L’intervenanteréalisatrice leur présentera ensuite le projet, afin que les personnes intéressées puissent s’y inscrire. L’inscription de chacun sera soumise à la notion d’engagement. L’accompagnement et le soutien éducatif des animateurs seront nécessaires afin de permettre aux usagers de se rendre aux séances avec régularité pour le bon fonctionnement du groupe.
Les animateurs auront un rôle de médiation entre les intervenants et les participants. Tous les modules débuteront par un visionnage de vidéos qu’ils n’iraient pas voir spontanément, sur la thématique abordée ; s’ensuivra une période de discussion et de réflexion sur ce qu’ils viendront de visionner.

Afin de mobiliser les participants sur les deux ans, le projet sera ponctué par des expositions photo, storyboard et scénarios, auxquelles seront conviées les partenaires, les familles des résidents. Ces moments seront ouverts à tous. Enfin, grâce à un logiciel de création multimédia, simple à manipuler, nous créerons sur une plate-forme internet un web-documentaire (regroupement de vidéos, images, textes et sons de manière interactive) où tous les supports produits pourront être visionnés au fur et à mesure de la réalisation du projet.

Le Foyer Alice Girou - Hand To Hand - Yakadanser

Les objectifs de ce projet Objectifs généraux à long terme : démarrage janvier 2014

• Mettre en place une activité de danse de loisirs handi-valide ouverte à tout public de ma-nière pérenne sur la commune d’Arès, le mardi de 17h à 18h, animée par deux bénévoles de l’association YAKADANSER assistés par, une résidante du foyer Alice Girou qui maitrise ces techniques et aura la fonction d’assistante-démonstratrice.

• Faciliter la participation régulière des résidants du foyer Alice Girou et d’autres personnes à mobilité réduite du nord bassin a des événements liés à cette activité sur le bassin ou la CUB par exemple :

Opération sourire organisée par l’ APF La fête de la danse organisée par la Fédération Française De Danse

Objectifs intermédiaires : sur l’année 2013 de janvier à décembre.

Objectif 1

Qualifier deux animateurs bénévoles de l’association YAKADANSER à la danse « handi-valide ».
Moyens : mobiliser une personne qualifiée dans ce domaine, prestataire de service, qui assurera cette qualification associé à des résidants de l’institution pour participer aux sessions de qualifica-tion.

Objectifs 2

Organiser pour marquer la fin de l’action de qualification et le lancement de l’activité une après midi ou une soirée de gala de danse de loisirs handi-valide donné sur la commune d’Arès ou au Foyer Alice Girou en décembre 2013.
Moyens : la logistique du Foyer Alice Girou, les bénévoles de l’association YAKADANSER , les com-munes proches pour le prêt de matériel.

CIE ENTRESOLS – M.A.S. du BARAIL " Alors on dance"

Descriptif du projet : deux axes principaux

Un atelier hebdomadaire

Deux intervenantes de la Cie entresols : Florence Peyramond, danseuse/chorégraphe et Cathy Petit, danseuse, dirigent ensemble un atelier d’une durée d’une heure chaque semaine. Ponctuellement, les interventions d’un artiste plasticien viennent compléter les ateliers danse, en proposant des installations « Tactiles » destinées à alimenter le travail sensoriel sur le mouvement.

D’autre part, la présence d’un photographe « immortalisera » certains instants de ces séances en accumulant de la matière pour la création du carnet de bord La finalité de ces ateliers consistera en l’élaboration d’un « spectacle », à la mesure des résidents, réalisé avec leurs corps et leurs sensibilités. Il sera présenté dans l’enceinte de la M.A.S. mais aussi sur la commune de Mérignac, dans un cadre qui reste à définir avec Ingrid Bourgeois, Médiatrice Culturelle.

L’accès à des spectacles

La seconde partie du projet consiste à proposer et à accompagner les résidents, à des spectacles de danse et événements culturels divers. Ces spectacles seront choisis en fonction des offres de programmation sur les communes alentour. Sur la durée du projet (2 ans), nous pouvons envisager 4 sorties spectacle. De plus, la Compagnie Entresols présentera sa pièce « Petits Poèmes dansés » au sein de l’établissement. Cette pièce qui aborde le rapport mouvement et poésie pour les plus jeunes est aussi particulièrement adaptée au public touché dans ce cadre précis. Enfin le thème choisi pour la réalisation chorégraphique des résidents étant la poésie comme support du mouvement, le visionnage de Petits Poèmes Dansés alimentera ainsi leurs propres expériences dansées.

En parallèle

En témoignage de l’expérience, sera réalisé un Carnet de bord, sous la forme d’un « Roman Photo », livre objet édité en plusieurs exemplaires, qui retracera les instants de cette aventure : mots, textes, confidences, remarques diverses, conversations, dessins, collages et bien sûr le matériel photographique récolté durant le projet.

PROJET L’UN EST L’AUTRE Jumelage Pension de Famille Bordeaux/Foyer de vie Jenny Lepreux Mérignac

en partenariat avec l’Association Sur Mesure (Isabelle Jelen) et Le dessous des Balançoires (Célie Alix Bordeaux)

Le projet du Foyer de Vie Jenny Lepreux et de la compagnie Pension de Famille a pour but de partager des expériences positives avec les résidentes et le personnel et de les faire découvrir ensuite à des publics divers et variés.

Nous souhaitons donner aux personnes en situation de handicap l’accès à des émotions artistiques, la possibilité de se projeter et de s’investir dans un travail à long terme.

Ce projet les conduit à retrouver un état créatif et un état actif. L’objectif est aussi de permettre aux personnes en situation de handicap d’aller au-delà de ce qu’elles savent d’elles-mêmes, de se frotter à de nouveaux champs et de se découvrir avec des compétences jusque là inexplorées.

C’est une démarche dans laquelle s’engage le Foyer Jenny Lepreux au travers de son programme d’animation et un défi que les résidents sont heureux de relever. Relier les acquis de cette expérience autour d’un projet plus ambitieux. Consolider les liens déjà engagés au vu des sensibilités de chaque personne. L’objectif est également de sensibiliser les publics à l’extérieur des foyers de vie, de montrer aux enfants, aux jeunes, dans les écoles, les associations, les centres sociaux, les maisons de quartier, que les personnes en situation de handicap, qu’elles soient en foyer de vie ou non ont encore des envies, des idées, font encore des projets, sont encore créatifs… Et font encore partie de la société.

En 2014, le premier temps (janvier) consistera en la présentation du film Le jeu des sept erreurs ou des sept différences au sein du foyer de vie Jenny Lepreux en présence des participantes et de leur entourage ainsi qu’avec l’équipe.

Il nous semble important de réfléchir dès à présent sur les potentialités de diffusion du film, son ancrage sur le territoire, Médiathèque de Mérignac, cinémas arts et essai, lieux d’art contemporain en Gironde, autres foyers de vie, et au fait que les participantes accompagnent l’objet artistique qui doit être le support de rencontres, d’échanges, et d’ouverture vers l’extérieur pour les participantes.
En parallèle, et fort de l’expérience que nous espérons riche et stimulante au cours de l’année 2013, et en concertation avec le Foyer de vie Jenny Lepreux et les résidentes, nous poursuivrons les ateliers d’écriture, de mise en jeu des textes produits, avec différentes envies qui doivent être affinées au fil du temps, en trouvant un autre fil directeur sur cette question de la différence.

L’essentiel étant que les résidentes ne deviennent pas l’objet du film, mais qu’elle soient aussi force de proposition,(avec leurs textes, leur présence) et les sujets principaux, se dire que ce film doit être absolument conçu ensemble.

Projet de jumelage ADIAPH / ESAT La Ferme des Coteaux – Compagnie En Aparté

Projet dans le cadre du jumelage En aparté / ESAT de Verdelais – 2013-2014

Mise en place :

d’un atelier animé par 2 actrices de la Compagnie (professionnelles ayant auparavant exercé des fonctions éducatives en établissement pour personnes handicapées) ;

d’un travail de création de spectacle associant des usagers du Complexe,

Elaboration :

des costumes et décors nécessaires, en relation avec les ateliers professionnels de l’ESAT et des autres établissements de l’association qui pourraient apporter leur concours ;

de la feuille de route des représentations, itinérantes, au coeur du territoire ;

des supports de communication :

L’accès à l’atelier est ouvert aux usagers du foyer d’hébergement et de la SOJ (Section Occupationnelle de Jour) usagers dont certains ont déjà une expérience du théâtre, acquise au sein du Complexe.
Mais il l’est également aux travailleurs handicapés de l’ESAT, durant leur temps de travail, en fonction de l’activité et notamment grâce au temps disponible dans les prestations de services soumis à la saisonnalité (viticulture, espaces verts…). Les travailleurs restent attachés à leur atelier et à l’activité professionnelle qu’ils y exercent mais peuvent, grâce à des horaires aménagés, s’insérer dans le projet.

A noter que c’est une des deux raisons qui motive le choix de l’ESAT pour porter le projet au nom du Complexe. La seconde est la mobilisation des ateliers sur divers éléments du projet (confection de costumes, de décors…). Public préférentiel : Jeune public, scolaires, centres de loisirs, familles… Cet élément intergénérationnel dans le projet incarne les valeurs de l’établissement et de l’ADIAPH en matière de Responsabilité sociétale. La ferme pédagogique du Complexe, dont s’occupent les usagers de la SOJ, sera au coeur, en 2014, d’une animation à destination des jeunes publics.