Réaliser un projet

Projets en cours

Presentation des projets temps mêlès 2012

Voici une petite présentation des projets temps mêlès 2012

Avancée du projet

EHPAD Notre Dame de Bonne Espérance (Bordeaux)/Synthésis

Le projet Reg(arts) croisés propose d’aborder la question de la mémoire collective en prenant part à la mémoire individuelle.

Pour permettre la valorisation des savoirs et des sensibilités propres à chacun, nous envisageons de positionner les personnes âgées comme de véritables acteurs du projet, en instaurant une relation de confiance, basée sur l’écoute et la prise en considération des remarques, des doutes et des envies de chacun.

Cette initiative spontanéiste permettra la confiance entre les acteurs, qui agiront non pas comme des guides ou des animateurs, mais comme des accompagnateurs attentifs aux besoins et aux désirs des personnes âgées. Cette posture sera la condition nécessaire au partage d’une réflexion sur le vécu du vieillissement sous tous ses aspects.

La créativité permet de stimuler l’imaginaire. Elle se définit comme la capacité de produire des œuvres nouvelles, d’user de comportements nouveaux, de trouver des solutions nouvelles à un problème. Elle se développe au contact de l’espace, des personnes, des choses, et constitue un moteur d’apprentissage nécessaire.

L’intervention artistique au sein d’un établissement pour personnes âgées serait le moyen pour le projet Reg(arts) croisés, de confronter les points de vues, d’échanger des idées, afin de développer un imaginaire commun autour d’un projet collectif durable, pour inciter à la réflexion personnelle et aux partages des consciences. La créativité née de ces moments de partages, de regards et d’écoute s’ancrera nécessairement dans la vie de l’établissement et pourra donner naissance à une réappropriation des lieux par ses occupants. Cette réappropriation des lieux et de l’espace pourra prendre des formes diverses : un espace dédié à la pratique des activités artistiques, le partage d’expériences par le montage d’une exposition dans l’établissement et dans le quartier, la réalisation d’une édition par exemple.

EHPAD Meduli (Castelnau Médoc) ABC Blanquefort, MAS BURKINA, Ecole Castelnau Médoc

Le projet tourne autour du thème de l’AFRIQUE. S’appuyant sur les associations citées précédemment, il permettra de faire connaitre une autre culture à travers des échanges. Faire découvrir à nos résidents l’Afrique noire à travers la culture, la cuisine, l’humanitaire, l’échange et le partage.

Ce projet est déposé conjointement par l’EHPAD Méduli et par l’association le MAS du Burkina. Le projet présenté est en lien avec le projet d’établissement de l’EHPAD (en cours de rédaction) où la notion de PLAISIR est la valeur directrice.

Il s’agit d’un projet valorisant et fédérateur.

- un projet valorisant

Le projet présenté a vocation à maintenir le lien culturel et lien social des personnes âgées résidant au sein de l’EHPAD Méduli tout en participant à une action caritative. Ce projet permet de faire la connaissance d’une autre culture tout en se sentant utile.

- un projet fédérateur Il s’agit d’un projet fédérateur, multiculturel mais aussi intergénérationnel qui implique plusieurs associations.

EHPAD Fondation Dubois (Branne)/CLEM – écoles de Branne et de Tizac de Curton

Ce projet a pour objectif de valoriser le vécu, l’expérience, les savoirs et savoir-faire des personnes âgées en les plaçant au coeur d’un programme d’action culturelle ayant pour thème leur mémoire et sa transmission aux autres générations. Il vise également à enrichir la vie sociale et culturelle des résidents par le développement d’animations patrimoniales associant les familles, le jeune public et le tissu associatif local.

Pour le CLEM, il s’agit de développer ses actions de sauvegarde et de valorisation de la mémoire « vivante » et « collective », en favorisant la collecte, la restitution et la transmission du vécu des résidents selon des axes thématiques en lien avec l’histoire et le patrimoine local.

Le CLEM souhaite ainsi contribuer à la création d’un fonds documentaire constitué des témoignages et des images de vie des personnes âgées afin de conserver et de mettre en valeur la richesse de notre identité et de mieux percevoir les évolutions de notre environnement patrimonial au cours du XXe siècle. Fort des compétences acquises en 2011 dans la conduite de projets d’action culturelle auprès des personnes âgées dépendantes des EHPAD de Bègles et Monségur (Temps mêlés Mémoire vivante 2011), deux expériences passionnantes, extrêmement riches et stimulantes pour tous les acteurs participant aux projets, le CLEM souhaite prolonger ce type d’action avec de nouveaux partenaires, sur un nouveau territoire : le canton de Branne

Ce projet s’inscrit par ailleurs pleinement dans la politique d’animation de la Fondation Dubois qui vise à placer le résident dans un rôle d’acteur de sa vie sociale.

Avec ce projet, la maison de retraite souhaite permettre aux personnes âgées dépendantes de s’exprimer sur leurs compétences, pour retrouver leur estime de soi, être reconnues dans leur identité propre et dans leur rôle de citoyen. Parmi les objectifs poursuivis par l’établissement à travers ce projet, il y a notamment la volonté de faire évoluer le regard porté sur les personnes résidant en institution.

EHPAD Alouette (Pessac)/Résonances

La Compagnie Les Résonances et l’EHPAD L’Alouette sont tous deux investis pour la sensibilisation des personnes âgées aux arts vivants ; Les pertes d’autonomie motrice ou psychique de nos aînés rendent leur accès aux pratiques culturelles et aux lieux de diffusion de la culture particulièrement difficile.

Les deux structures se sont rapprochées dans le but d’offrir aux résidents de l’EHPAD L’Alouette la possibilité d’assister mais aussi de s’inclure dans un projet artistique vivant.

Ce projet va s’articuler autour d’un processus associant le spectacle « la Traversée » et la pratique de la danse. La rencontre se fera, d’abord, au travers d’une première représentation du spectacle. Une série de 12 ateliers sera ensuite proposée à un groupe de résidents. Celle-ci s’organisera à partir des thématiques du spectacle. Au terme du processus, une deuxième représentation de « la Traversée » ouverte au public extérieur, inclura la participation des résidents.

EHPAD Foyer de retraite du combattant/Duodélire

Ce projet se positionne comme un projet fédérateur entre les différents espaces de vie au sein de l’établissement et les différentes personnes à savoir les résidents, les personnels et les familles. En effet, l’établissement comprend 3 espaces de vie :

l’EHPAD, les unités spécialisées Alzheimer, et le Pôle d’Activités et de Soins Adaptés (PASA). Ce projet propose la rencontre et même les retrouvailles entre des personnes vivants dans ces 3 espaces distincts.

Ainsi l’atelier accueillera des personnes de l’EHPAD, des personnes des unités spécialisée Alzheimer, et des personnes du PASA. L’objectif est de favoriser le lien social, et de donner un cadre plaisant pour faire connaissance, mais également de permettre à certaines personnes qui se connaissaient déjà de se retrouver et de profiter d’un moment enrichissant ensemble.

Pour l’ensemble de ces personnes, l’établissement a conscience de l’importance de solliciter et maintenir le plus longtemps possible les capacités de lecture, et d’écriture. Ainsi dans ce contexte ludique et détendu, l’atelier proposé par la compagnie Duodélire est un bon moyen pour stimuler et valoriser au mieux les capacités restantes des résidents.

Ce projet apportera également une ouverture sur l’extérieur et dans ce cas il s’agira dans un premier temps de faire entrer l’extérieur par le biais de la compagnie

Duodélire à l’intérieur et dans un deuxième temps d’ aller faire une représentation dans une salle de la Citadelle de Blaye, manifestation à laquelle seraient invités d’autres structures comme des Maisons de Retraite du Blayais, des associations d’aînés et pourquoi pas de jeunes.

Clowns stéthoscopes /EHPAD Bon Secours à Bègles

Le projet est né suite au constat, à la découverte des clowns en Ehpad (formation Alzheimer) et à la rencontre avec les clowns stéthoscopes. Forts de leur expérience au Bois du Loret, les clowns rendent actrices les personnes atteintes de démences que la maladie rend apathique en faisant appel à la motricité et aux émotions. La mémoire émotionnelle est la seule qui ne s’éteint pas. La restitution du projet réalisé se fera à l’aide d’un film, diffusé lors de la journée organisée par France Alzheimer. Ce film sera bien entendu projeté en intra aux résidents, à leur famille, à l’équipe et aux bénévoles.

EHPAD Maryse Bastié (Bordeaux)/Théâtr’action collège du Grand parc

Histoire en lien.com

Le projet Histoire en lien.com consiste à monter un spectacle théâtral à partir des histoires racontées et échangées entre deux générations sur les thèmes des progrès techniques dont ont été témoins les personnes âgées concernant les outils de communications et la réalité de vie des jeunes au regard de ces avancées.

Les jeunes s’approprieront les histoires pour en dégager des situations et des scènes de vie qu’ils joueront sur scène. Les personnes âgées volontaires pourront aussi investir la scène.

Celui-ci vise donc à offrir à ces deux générations des temps de partage durant lesquels seront échangés des histoires et des savoirs donnant matière à construire ensemble un projet collectif artistique sur le thème de la communication et des outils de communication.

Les séniors seront valoriser dans leurs rôles d’acteurs ou de témoins des avancées technologiques et les jeunes adolescents dans leurs rôles d’utilisateurs et d’acteurs de la société contemporaine vivant au coeur de nouvelles problématiques.

Ces échanges seront filmés d’une part pour permettre aux deux artistes intervenants d’en extraire des moments propices à l’écriture et en faire l’objet de matière pour la mise en scène finale et d’autre part, pour la réalisation d’un film court.

Au cours d’ateliers de pratique théâtrale, les deux générations seront partie prenante de ce projet. Ils initieront par leurs propositions et leurs idées le résultat final qui prendra la forme de deux représentations, l’une devant les résidents de la maison de retraite, l’autre devant les familles et autres spectateurs invités dans un lieu du quartier (deux lieux pressentis : le centre d’animation du Grand Parc, le Glob Théâtre).

EHPAD Le Vigean(Eysines) Ste Germaine (Bruges) RIG

Le Projet RADIO MIX’AGE :
Un projet multimédia intergénérationnel et participatif

Ce projet fait intervenir l’équipe de la radio associative RIG, les lycéens de Saint-Michel ainsi que les résidents des deux EHPAD . Il a pour but de maintenir l’autonomie des personnes âgées en favorisant leur créativité en apprenant de nouvelles techniques. En effet, les résidents et les lycéens découvrent le fonctionnement d’une radio associative, la façon dont on construit et dont on alimente un blog afin d’arriver à l’élaboration d’une émission de radio.

Il paraît évident que ce projet favorise la mutualisation des pratiques interprofessionnelles. Il permet, avant toute chose, de combattre les idées reçues sur la vieillesse.

EHPAD Maison de Fontaudin (Pessac)/Paul les Oiseaux

Le projet de l’EHPAD Maison de Fondaudin et de la compagnie Paul les Oiseaux a pour but de partager des expériences positives avec les résidents et le personnel et de les faire découvrir ensuite à des publics divers et variés. Nous souhaitons donner aux personnes âgées l’accès à des émotions artistiques, la possibilité de se projeter et de s’investir dans un travail à long terme. Ce projet les conduit à retrouver un état créatif et un état actif.

L’objectif est aussi de permettre aux personnes âgées d’aller au-delà de ce qu’elles savent d’elles-mêmes, de se frotter à de nouveaux champs et de se découvrir avec des compétences jusque là inexplorées. C’est une démarche dans laquelle s’engage la Maison de Fontaudin au travers de son programme d’animation et un défi que les résidents sont heureux de relever.

Relier les acquis de cette expérience autour d’un projet plus ambitieux. Consolider les liens déjà engagés au vu des sensibilités de chaque personne. L’objectif est également de sensibiliser les publics à l’extérieur des EHPAD, de montrer aux enfants, aux jeunes, dans les écoles, les associations, les centres sociaux, les maisons de quartier, que les personnes âgées en maisons de retraite ont encore des envies, des idées, font encore des projets, sont encore créatifs… Et font encore partie de la société.

EHPAD Grand Bon Pasteur (Bordeaux)/Le labo révélateur d’images

Le projet consistera à amener deux publics, résidents et personnel de l’EHPAD, à exprimer leurs identités respectives et à les partager dans l’espace de la création. Cette création va s’appuyer sur deux médiums : la photographie et l’écriture.

-  L’intervenant photo du Labo révélateur d’images accompagnera les participants dans la réalisation d’un portrait puis dans la réalisation d’un travail de photomontage, type portrait robot »croisé »

-  L’intervenante écriture proposera à chaque participant des ateliers écritures des textes biographiques, qui seront à leurs tours « mêlés » sur le principe du cadavre exquis et de l’œuvre de Raymond Queneau.

II va naître de nouvelles identités, une troisième personne, donc de nouveaux visages et de nouveaux récits biographiques. Les productions donneront lieu à une exposition, une lecture et une édition propice à la découverte de l’identité de l’autre et à l’échange. Ce projet permettra à chaque public de vivre une expérience hors des contraintes liées à l’organisation habituelle et à leurs rôles respectifs.

EHPAD Hubert Lalanne (Préchac)/Laramuse

« Tous en chanson »

Ce projet crée un espace de communication pluridisciplinaire, un lieu de vie en voix, en rythme, en mots. Il fédère un instant de vivre ensemble en chanson, en rendant chaque participant le plus autonome dans sa pratique. Celui-ci dynamise un spectacle vivant au sein de la commune, ouvert sur l’extérieur. L’atelier chant privilégie cet espace périodique d’échange momentané, vivant et amusant.

Le chant est un vecteur de rencontre qui permet de sortir les personnes âgées de la routine et de l’isolement dans lesquels certaines se laissent parfois glisser. Bien que beaucoup reçoivent de la visite fréquemment, trop de résidents souffrent de solitude, soit par manque de famille soit du fait de l’éloignement de celle-ci. Le chant, au-delà des mots, permet une communication sensorielle renouvelée.

En chantant, les personnes âgées mobilisent leurs capacités d’expression. Elles font appel à leur mémoire : des mots retenus, des chansonnettes apprises, des airs entendus avec plaisir. En écoutant d’autres chanter, elles sortent de leur isolement. Le chant est une activité qui permet donc de retrouver ou de conforter les capacités créatives de la personne âgée et de la revaloriser, à ses yeux et au sein de la collectivité.

Le chant est aussi un exercice de souffle, de maintien du corps, de travail de la voix, favorisant la prise de confiance, la place retrouvée dans le groupe.

L’animation par l’intervenante professionnelle alliant la pluralité chant et comédie apporte ce complément nécessaire pour passer du chant à sa mise en valeur. Le spectacle devient un autre espace de mise en jeu pour la personne âgée, dans son environnement de vie.

EHPAD Caillavet (Bazas)/Association Parole à jouer

« Les sons de la mémoire »

Ce projet favorise des instants de plaisir, de vivre ensemble, de communication partagée ainsi que l’autonomisation des résidents dans leur choix de lecture, de diction ou de récit d’une anecdote.

Celui- ci permet de pérenniser les mots, les histoires, la musicalité de la voix par l’enregistrement en apportant beauté et personnalisation par l’illustration de la peintre.

Pour la famille, la voix reste un son émis par un être vivant, le CD en garde trace. Par la suite les voix douces enregistrées peuvent être source d’apaisement potentiel lors de la diffusion en salle.

EHPAD Maison de retraite Podensac/Abac’Art

Ce projet consiste en la création de Marionnettes ainsi que la réalisation d’un spectacle. Les résidents apportent leur expérience à chaque étape du projet . En effet, ils participent à l’écriture du scénario ainsi qu’à l’élaboration d’éléments scéniques.

Ce partenariat favorise un lien intergénérationnel, développe de nouvelles formes de coopération et permet de mettre en avant une pédagogie différenciée.

Cette co-construction donnera lieu à une représentation à laquelle les enfants de l’accueil de loisirs et les résidents assisteront.