Réaliser un projet

Projets en cours

Projets Temps Mélès 2013-2014

Présentations synthétiques des projets 2013-2014,émanant du dispositif "les temps mélès"

Avancée des projets

EHPAD MEDULI ET ASSOCIATION CASARYTHME

Mise en place d’atelier (2013 et 2014) de danse africaine, chants et petites percussions avec un intervenant de l’association CASARYTHME.

Ces ateliers permettront aux résidents de découvrir et de s’exprimer à travers le chant, la danse et la percussion. Le groupe sera composé de 10 à 12 résidents, l’atelier se déroulera : toute les semaines le mardi de 15 à 16h de janvier à mai 2013. L’objectif est de permettre aux résidents de monter un petit spectacle de 10 à 15 minutes. Au mois de mai 2013, une après midi sera organisée avec les familles. Les résidents, le personnel et l’association MAS et CASARHYTME présenteront leur spectacle en première partie. Ensuite la danseuse Migambamou Christiane, qui sera intervenue toute les semaines à la maison de retraite, et son groupe animeront la seconde partie.

Mise en place d’un atelier conte (De septembre 2013 à octobre 2014)

Dans le cadre du premier projet Temps Mêlés, une formation au conte a été prévue pour l‘animatrice. Grace à cette nouvelle technique acquise, l’animatrice mettra en place des ateliers contes à compter de septembre 2013. Les résidents fabriqueront des décors pour illustrer les contes (notamment : travail sur tentures avec utilisation de pigments naturels). L’avantage du conte africain est qu’il permet l’interactivité. Les résidents seront ainsi amenés à participer de façon active au conte, permettant aussi un travail de mémorisation.

Dans le cadre des ateliers de conte, les classes de l’école primaire de Castelnau seront conviées.

EHPAD BOIS GRAMOND et ASSOCIATION LE MUSEE IMAGINE

À travers une sensibilisation à l’histoire de l’art et à l’art contemporain, il s’agira, pour les participants de concevoir et de monter une exposition d’oeuvres d’art au Centre d’Art Contemporain du Domaine de Lescombes à Eysines.

Les temps

Un premier temps de découverte de l’histoire de l’art et de l’art contemporain sera proposé, qui passera par une série de visites de musées, de centres d’art et d’ateliers d’artistes, permettant d’appréhender la variété des formes, des matières, des couleurs et des histoires racontées à travers les siècles. Chacun pourra trouver dans cette diversité des oeuvres ou des périodes qui le toucheront plus particulièrement.

Ces visites se feront en alternance avec des ateliers de pratique que les participants s’approprient les différentes notions que nous aurons eu l’occasion d’aborder au cours de nos visites. En complément à ces ateliers de pratiques, des journaux de visites seront élaborés, permettant à ceux qui préfèrent écrire de s’exprimer et permettant également de partager ces moments avec ceux qui ne les auront pas vécus.

EHPAD VAL DE BRION ET ASSOCIATION LA COMPAGNIE DU SI MA TRES CHERE TERRE

« Ma très chère terre » est un projet qui est né suite à une rencontre avec l’animatrice de l’EHPAD « Val de Brion » de Langon. Karine Tauzin souhaitait prolonger et renouveler une expérience artistique et théâtrale avec les résidents. Demande provoquée par les résidents forts de leurs expériences passées (Mémoires Buissonnières et un atelier théâtre).

« Ma très chère terre » sollicite les souvenirs des personnes âgées et utilise la matière recueillie pour élaborer une création artistique commune, mêlant artistes professionnels et personnes âgées volontaires. La production finale au Théâtre des Carmes de Langon sera composée à partir de la lecture des témoignages et de leur diffusion, de la mise en jeu des résidents et d’artistes professionnels autour de chansons et de poèmes ainsi que de la projection des productions des participants (écrits, peintures, photos...).
La salle des Carmes permettra de répondre en autre à la problématique de l’espace et de places disponibles. Effectivement, cette salle permettra d’offrir ce spectacle aux EHPAD adhérents à l’AGIRA, aux familles, aux partenaires (Mairie de Langon, Centre Hospitalier, MSA, CARSAT etc…), au personnel du Val de Brion et plus largement au grand public.
Si en 2003 la Compagnie du Si avait axé son action « Au fond du cartable... Mémoires buissonnières » autour des souvenirs d’école, pour le projet « Ma très chère terre » les ateliers seront orientés par la thématique de l’appartenance à un territoire, à une localité, et à l’appropriation d’un terroir. En effet, pour une génération où les transports de biens et de personnes n’étaient pas banalisés comme aujourd’hui, on naissait, grandissait, travaillait, vivait et souvent mourrait dans le même village, le même hameau, le même « pays ». La connaissance, l’attachement à sa terre, à son travail, la relation au territoire étaient donc plus communément développés que de nos jours.
L’appréciation des bonnes choses aussi, née de la nécessité de faire son potager et de savoir cuisiner ses légumes et ses fruits. Une véritable malle aux trésors, tant les savoir-faire sont pluriels... Les poètes les ont chantés ces paysages, ces gens, ces travaux, ces mets et ces vins du pays. Ils y puisèrent une source généreuse d’inspiration.
Qu’en reste-t-il, dans le tiroir des amours de nos grands-parents ? Quels souvenirs ? Quels enseignements aussi, après le filtre du temps passé ? Quelles satisfactions et quelles déceptions peut-être, au regard de l’évolution des modes de vie ?

EHPAD MAISON DE FONTAUDIN ET ASSOCIATION AGAPE « Le temps qui passe »

un travail autour du temps sous forme d’ateliers destinés aux résidents de l’unité accueillant des personnes atteintes de pathologie Alzheimer ou apparentées.
Les ateliers permettraient aux participants de rentrer dans la création de façon spontanée, la visualisation d’oeuvres picturales qui seront proposées est non seulement une ouverture sur le monde artistique, mais aussi un désinhibiteur permettant la créativité, le but étant de stimuler l’attention, de faire découvrir à chacun ses capacités artistiques et donc de valoriser la personne.
Il s’agit là d’un moyen de communiquer ses émotions, à l’intervenant de les repérer et de les transmettre aux différents professionnels de la structure.
Il a été prouvé que la stimulation cognitive ainsi que les thérapies occupationnelles ont une certaine efficacité. Nous rentrons dans le monde de l’art brut et de l’expressionnisme. Ce projet ainsi que sont thème sont intemporels, ils s’inscrivent dans la durée ayant comme support toutes les pensées et phrases englobant l’idée du temps, ce qui permet de ponctuer les ateliers par des phases.
Dans le déroulé des ateliers sur les années 2013 et 2014 le temps sera plus particulièrement marqué afin de permettre aux participants d’essayer de trouver des repères même éphémères :
une journée, la persistance de la mémoire de Dali (les montres), la musique (souvenir-émotion..)

EHPAD LES COTEAUX ET ASSOCIATION CHANT LIBRE

LA DESCRIPTION DES ACTIONS ENVISAGEES

Nous prévoyons une première séance de rencontre après le spectacle lyrique de juillet 2013 avec les résidants participants afin de rechercher leurs expériences lyriques et musicales. Ensuite viendront les témoignages au gré des séances et des participants :
Quels sont les ouvrages lyriques mémorisés ? Dans quels lieux ? Avec quels artistes ? Quels souvenirs demeurent ? Les spectacles vus en réels, entendus à la radio, écoutés sur disque, à la télé….
Conservent-ils des témoignages substantiels : programmes (éventuellement dédicacés), photos, chants mémorisés, danses, accessoires (jumelles de théâtre, gants, canne …) Il s’agit d’exhumer des souvenirs de vie musicale, des rencontres,…bref de reconstruire des temps de vie.

LA PRESENTATION DU PROJET

Objectif

Nous proposons de nommer ce projet : Mémoire chantée 2014 Il s’agit d’un projet intergénérationnel auprès des personnes âgées en EHPAD, autour du lyrique comme support mémoriel par le biais de temps d’ateliers avec les participants, d’un travail de mise en forme et d’un concert/restitution :
Il est une prolongation des concerts du duo Lyrika2 qui, grâce au chant, aux costumes et accessoires, transforment les lieux où ils sont accueillis en un espace de spectacle le temps d’un après-midi. L’objectif est de permettre aux résidants d’être les acteurs de ce spectacle.

EHPAD LA MEMOIRE DES AILES ET ASSOCIATION RESONANCES

Le projet « Temps Mêlés 2013-2014 » se déroule sur la commune de Marcheprime.
Il s’inspire de l’expérience positive de « Temps Mêlés 2012 », enrichi de la possibilité d’une action à engager sur deux ans. Dans ce projet, des possibilités exceptionnelles sont offertes par la proximité sur ce territoire de trois structures : l’EHPAD La Mémoire des Ailes, l’école primaire Sainte Anne et la salle culturelle « La Caravelle ».
Une mixité des publics concernés par l’action est alors possible, ainsi qu’une ouverture culturelle en direction de la commune et de ses habitants : Mixité au sein de l’EHPAD, entre résidents relevant de l’accueil ordinaire et résidents de l’unité protégée qui vont être sollicités à s’engager activement dans la pratique. Mixité avec les enfants de l’école primaire (une classe sur une année scolaire 2013/2014) qui vont être accompagnés dans une initiation à la pratique puis dans des rencontres « dansées » avec les résidents dans l’EHPAD, ouverture culturelle sur la commune et au-delà grâce à la mise à disposition par la commune de « La Caravelle » (accessible à pied depuis l’EHPAD et l’école) qui accueillera une création musicale et chorégraphique construite avec les enfants et les résidents de l’EHPAD.
Ce projet, qui va se dérouler sur les deux années, est aussi structuré en trois périodes, dont la continuité est essentielle : la 1ère période sera centrée sur la pratique de la danse contemporaine pour les résidents de l’EHPAD. La 2ème période sera le temps de la danse comme rencontres intergénérationnelles, menant à une création chorégraphique. Et la 3ème période verra le retour de la pratique de la danse dans l’EHPAD, au delà de l’évènement-spectacle.

EHPAD COMPOSTELLE ET ASSOCIATION CLOWNS STETHOSCOPES "Rencontre avec les Clowns Stéthoscopes"

Les contenus culturels et artistiques du projet :

Des interventions Clowns : 14 interventions mensuelles sur deux années auprès des résidents souffrant de la maladie d’Alzheimer à différents stades, tout en respectant les mêmes objectifs.
Une restitution audiovisuelle du projet ( prise de vue , montage et réalisation par l’Ehpad) . Cette restitution en image permettra de montrer au grand public la maladie, sous un autre angle, en valorisant les capacités restantes des personnes âgées atteintes de la maladie d’Alzheimer ou troubles apparentés.

L’IDE ou l’animatrice filmeront la rencontre. Tout au long du projet des photos seront exposées dans les vitrines. Ces films seront diffusés lors des journées mondiales Alzheimer le 21 Septembre 2013, 25 septembre 2014 à l’Ehpad, en présence des familles, personnels, résidents, bénévoles. Une autre projection est prévue lors des rencontres Nord-Médoc, AGIRA.

EHPAD Belle Croix le CLEM et le Taupes Secretes

Sensibles aux enjeux sociaux et culturels inscrits dans l’appel à projets Temps mêlés du Conseil général de la Gironde et désireux de s’associer dans un projet commun, le CLEM et l’EHPAD Résidence Belle-Croix (Floirac) ont construit, en partenariat avec la Compagnie Les Taupes Secrètes Artistes Associés, l’Atelier de Bricolage Cinématographique de Floirac et les Editions de L’Entre-deux-Mers, un programme d’action culturelle pluridisciplinaire destiné à recueillir, à valoriser et à transmettre, sous différentes formes, la mémoire orale et collective des personnes âgées dépendantes de l’EHPAD Résidence Belle-Croix. Historiens et artistes travailleront avec les personnes âgées, de manière complémentaire, à la collecte et à la restitution de leur vécu, de leur expérience, de leurs savoirs et savoirfaire, de leurs pratiques domestiques, professionnelles, familiales et culturelles. Cette approche plurielle nous conduira à porter des regards différents — une mise en perspective — sur les témoignages des personnes âgées :

• Démarche de l’historien en quête d’une source de l’histoire du temps présent, construisant un récit collectif illustré à partir des témoignages et des images de vie des personnes âgées, afin d’enrichir nos connaissances sur les évolutions de la vie quotidienne et des lieux de vie à Floirac et en Gironde depuis le début du XXe siècle.

• Démarche de l’auteur, poète et metteur en scène, en résidence, s’immergeant dans L’EHPAD pour capter et restituer le quotidien des personnes âgées aujourd’hui à la maison de retraite.
• Démarche du réalisateur s’appropriant les témoignages des personnes âgées pour filmer leurs souvenirs, comme défile le temps. Des oeuvres et outils de médiation destinés à toucher un large public, à animer la vie culturelle locale et à renforcer les liens entre les générations seront produits et diffusés dans le cadre de ce projet :
• Une exposition
• Un livre
• Des lectures publiques
• Un film
• Un blog
Des actions intergénérationnelles avec les écoles et collèges de Floirac prolongeront ce travail, en s’appuyant sur des rencontres avec les témoins (les personnes âgées), des travaux en classe, et les compétences des différents intervenants :
• Étude de l’histoire et du patrimoine local.
• Mise en regard de l’histoire « théorique » avec la mémoire vive des témoins.
• Croisement des expériences, celles du jeune public et celles des personnes âgées, sur un même thème.
• Restitution d’expérience via une production d’écrits et des lectures mises en espace avec l’artiste en résidence dans l’EHPAD.
• Participation à la réalisation d’un film, sensibilisation à la démarche du réalisateur et initiation à la pratique cinématographique.

EHPAD LE SABLONAT ET ASSOCIATION LA RENVERSE "Un souffle d’innocence"

1ère phase JANVIER / JUIN : VERS L’EXTÉRIEUR ET LE COLLECTIF

Participation à « La Planetary Dance », un évènement national

La Planetary Dance est un rituel contemporain d’ode à la vie pour un collectif éphémère et vivifiant. Depuis près de 30 ans Anna Halprin, grande dame chorégraphe de la Côte Ouest des États Unis, âgée aujourd’hui de 92 ans, a mis en place ce dispositif qui réunit de larges groupes de personnes à travers le monde dans le projet d’envoyer des pensées plus humanistes afin de réparer certaines blessures de ce monde. Transmettre de l’amour et de la générosité à travers un rituel dont le mouvement se déploie depuis la marche jusqu’à la course selon son rythme et son potentiel, sans souci d’apprentissage technique ni de performance.

Ce rituel accueille tous les corps et leurs singularités ; il s’adresse à tous, amateurs de rencontre et de don universel ! Dans le cadre d’un hommage rendu à cette dame au niveau national, le Cuvier d’Artigues, Centre de Développement Chorégraphique, a missionné Isabelle Lasserre pour être la coordinatrice et l’initiatrice de ce projet en Aquitaine.
Une phase exploratoire, sous forme de conférence et de pratique se structurera, la finalité sera de participer à cet évènement public organisé le dimanche 16 juin 2013 pour lequel nous espérons une bonne centaine de participants, toutes générations confondues. C’est une chance exceptionnelle de pouvoir associer l’EHPAD Le Sablonat à ce rayonnement artistique national qui réunit la plupart des Centres de Développement Chorégraphique de France. Dans cette phase du projet, 2 artistes intervenants : la chorégraphe et une vidéaste recueilleront les témoignages des résidents qui auront participé à l’action et à l’évènement final.

2ère phase SEPTEMBRE / DÉCEMBRE : VERS L’INTÉRIEUR ET LE SINGULIER

Création « un souffle d’innocence »

Les résidents abordent la question d’une composition personnelle, une gestuelle réinventée en lien avec soi et aux autres ; l’occasion d’écriture solo, duo, trio. Les pratiques s’orientent vers la créativité. Les processus d’émergence d’une gestuelle à soi ou entre soi (quelques uns ensemble), une notion de la danse élargie après toutes ces approches…autorisent que s’inventent alors comme de petites conversations chorégraphiques et musicales propices à une ouverture du coeur et de laparole….3 artistes intervenants : la chorégraphe, la vidéaste et un musicien accompagneront les résidents lors de la restitution publique.

L’OBJET FINAL : la production d’un DVD témoignage qui sera accompagnée d’une exposition de photographies. Avec Camille Téqui, la vidéaste, nous travaillons à la collecte d’images fixes et d’images en mouvement (photographie et vidéo) écho sensible du cheminement poétique qui se joue de personne à personne dans un véritable rayonnement artistique et humain.

EHPAD SAINT MACAIRE ET ASSOCIATION TOOBORDO « La Mosaïque des âges »

Création d’une mosaïque murale par les résidents de la maison de retraite et de l’Unité de Vie Spécialisée de l’EHPAD de Saint Macaire en partenariat avec les enfants des écoles.

les objectifs :

• stimuler la mémoire et la curiosité des personnes âgées dépendantes / valoriser et transmettre leurs savoirs et leur créativité par la projection de leurs représentations de la vie rurale dans une œuvre visuelle, sur lesquels ils pourront échanger avec les enfants du périscolaire et entre eux d’une part et par la collecte de leurs impressions au moyen d’interviews tout au long du projet ;
• développer leur participation à la vie culturelle et sociale / maintenir les liens sociaux, améliorer la qualité de vie du fait de la participation des écoliers aux ateliers, de l’animation de l’atelier par l’artiste mosaïste et des interviews régulières par les journalistes de tooBordo, mais aussi par le biais de l’inauguration de la mosaïque terminée en présence de nombreux invités ;
• faciliter la rencontre des acteurs culturels et des résidents de l’EHPAD / mutualiser les expériences et les compétences par les échanges avec les intervenants extérieurs ;
• favoriser l’ouverture des EHPAD vers l’extérieur / changer le regard sur la vieillesse grâce à la participation des résidents à la réalisation d’une œuvre artistique visible par les familles mais aussi via la médiatisation du projet sur une webradio et dans des journaux locaux ;

Descriptif et déroulement du projet

Le projet « La mosaïque des âges » se déroulera en plusieurs temps.

UN TEMPS COLLECTIF

Un premier temps consistera à fédérer autour de la création et réalisation d’une mosaïque de grandes dimensions, différents publics :
-  3 à 4 résidents issus de l’Unité de Vie Spécialisée ;
-  une dizaine de résidents dépendants de la Maison de retraite de Saint-Macaire,
-  une classe de l’école primaire située en face de la Maison de retraite. Ce temps permettra la découverte de l’activité mais aussi de faire connaissance avec les autres membres du groupe. La mosaïque sera réalisée en carreaux de grès 2 x 2 cm et conçue comme un tryptique d’une surface totale de 15 mètres carrés qui viendra décorer les murs couverts de bardage de l’UVS donnant dans le Parc de la Maison de retraite

EHPAD DE LORMONT – CHU DE BORDEAUX ET COMPAGNIE DONC Y CHOCS « Création d’un théâtre forum avec les personnes âgées »

Qu’est ce que le théâtre forum ?

D’abord une saynète est jouée et dure environ un quart d’heure, posant ainsi la problématique dans une fiction qui finit mal. Ensuite la pièce est rejouée avec la présence sur scène d’un nouveau personnage : le joker.
Celui-ci interrompt le cours de l’histoire et anime le débat : les spectateurs sont amenés à critiquer les attitudes et les comportements des personnages, puis à faire des propositions tendant à changer le cours des choses. Ces propositions, le joker demande aux spectateurs de venir les jouer sur scène. Les comédiens entrent alors dans la phase d’improvisation et la fiction va continuer dans une nouvelle voie.
Celle-ci ne doit donc jamais être refusée ou évacuée. Par contre, il s’agit de prouver, qu’avec telle ou telle proposition, on peut se diriger dans une voie totalement différente de celle attendue. Il s’agit de faire preuve des difficultés qu’il peut y avoir à changer le cours des choses dans une réalité qui est aussi celle des autres.
La réalisation d’un théâtre forum demande le respect de trois grands principes :
Tout d’abord cette technique de théâtre interactive nécessite d’accepter une action par les pairs. Le public auquel on va demander d’être actif, doit être concerné par la problématique, pour lui-même ou pour quelqu’un qui lui est cher. Un théâtre forum ne peut être donné que devant le public cible pour lequel il a été construit.
La fiction doit être écrite afin de proposer au public des actions qui lui sont accessibles. En d’autres termes, lui poser la question de ce qu’il peut réellement changer par lui-même, sans appel à des solutions extérieures magiques.
Toujours aller au-delà du discours. Ce que propose le théâtre forum, c’est de transformer l’essai que représente la solution quand elle est énoncée par le spectateur.

Objectifs de l’action

L’atelier/création d’un théâtre forum avec les résidents et les personnels soignants de l’EHPAD de Lormont est motivée par plusieurs objectifs :

- Maintenir l’activité des résidents en les rendant acteurs d’un projet co-construit avec les intervenants culturels
- Développer un lien social et intergénérationnel entre les personnes âgées, les soignants et les intervenants culturels amenés à créer ensemble.
- Amener un regard différent entre les résidents eux-mêmes et entre les résidents et le personnel de l’EHPAD en les valorisant grâce à l’exploitation de leur créativité et de leurs savoirs.
- Ouvrir l’EHPAD sur l’extérieur et notamment en direction des familles, nourrir des échanges et des réflexions et porter un autre regard sur les personnes âgées.

Descriptif de l’action

La compagnie Donc Y Chocs propose donc de créer un théâtre forum avec les personnes âgées, le personnel de l’EHPAD et les familles ayant pour thèmes « La vie en EHPAD » et « La perte d’autonomie ». Dans un premier temps, deux comédiens de l’équipe viendront rencontrer les personnes participant à ce projet (résidents, personnel soignant et administratifs de l’EHPAD, et les familles), feront connaissance avec elles et établiront un cahier des charges (recueil de témoignages et expressions des problématiques rencontrées). Ils réaliseront ainsi un bilan sur le vécu et le quotidien des différents acteurs du projet au sein de l’EHPAD.

Puis le travail portera sur des techniques d’initiation à l’improvisation et aux bases théâtrales (écoute, concentration, construction d’un personnage…), sur la répétition et la mise en scène du spectacle. S’appuyant sur leur vécu en EHPAD et leurs connaissances, ce sont les résidents eux-mêmes qui rédigeront le scénario avec l’aide des comédiens.
A l’issue de ce travail, une représentation par les résidents et le personnel sera donnée devant les autres résidents, les familles, le personnel de l’EHPAD avec l’aide d’un des comédiens qui joue le rôle du joker pour garantir la clarté du débat.
Cette représentation pourra alors être diffusée dans d’autres établissements.

EHPAD LES BALCONS DE TIVOLI ET ASSOCIATION TOURNE MONTE FILMS « Réalisation d’un film documentaire - Mémoires Vivantes du Bouscat »

RESUME DU PROJET

Par des portraits sensibles et le recueil de paroles d’anciens ce film s’attachera à faire revivre le Bouscat d’antan. À travers les parcours de vies, les souvenirs, les images d’hier et d’aujourd’hui se dessinera une mémoire sociale d’une ville qui évolua avec le siècle.

Présentation du projet

Le projet a été présenté par les animatrices aux anciens habitants du Bouscat résidents de l’EHPAD. Lors d’une première rencontre avec le réalisateur une dizaine de personnes ont manifesté une réelle envie de transmettre leur expérience personnelle de la ville, une part de leur vie liée à la commune. Une multitude d’anecdotes et de souvenirs fourmillait déjà dans leurs yeux. Tous ont accepté d’être filmés. Approche tournage : Dans un premier temps, des rencontres en petits groupes auront lieu avec l’intervenant-réalisateur dans un but de connaissances mutuelles, de préparation aux entretiens.
En parallèle à cela, l’intervenant-réalisateur effectuera un travail de recherche documentaire, en relation avec Monsieur Aller, responsable des archives de la ville du Bouscat et Monsieur Dubos des archives départementales de la Gironde.
Un ensemble de documents iconographiques et de livres sera rassemblé avec le concours de la Bibliothèque Départementale de prêt de la Gironde pour mettre en place au sein de l’EHPAD une bibliothèque spécifique au projet consultable in situ par les participants au projet. Avant le tournage, les participants et leurs tuteurs seront sensibilisés aux questions de droit à l’image. L’intervenant-réalisateur expliquera ce que signer un droit à l’image signifie et dans quels contextes l’oeuvre finalisée pourra être exploitée.

EHPAD MARYSE BASTIE ET ASSOCIATION THEATR’ACTION « Mon reflet dans le regard de l’autre »

Ce nouveau projet s’appuie sur l’enseignement tiré de l’expérience de « Histoires en lien.com » et vise à créer une fois encore un lien intergénérationnel. L’action se construira autour de la thématique de l’image : l’image de soi, de soi au milieudes autres, des autres. L’image se révélera photographique, poétique, théâtrale...pourtransformer celle présente au quotidien partout, dans la rue, les médias, qui impose sournoisement les diktats de l’apparence et qui est la principale forme d’ostracisme dont peuvent se plaindre les jeunes comme les « vieux ». En s’inspirant de l’observation de photos des personnes âgées de l’EHPAD Maryse Bastié, une classe de collégiens (entre 12 et 25 élèves) écrira des histoires et des saynètes qui serviront de point de départ à la création d’une pièce de théâtre.
Dans un premier temps, une quinzaine de résident-e-s de l’EHPAD Maryse Bastié interpréteront au cours d’ateliers de pratique théâtrale différents personnages et joueront leurs rôles d’acteurs / d’actrices. En travaillant les expressions et en jouant les émotions, les participants entreront en théâtralité. Ils investiront leurs personnages, travailleront sur l’image de soi et sur l’épanouissement physique. Les seniors se mettront en scène de façon ludique et humoristique. Ils révéleront ainsi à la jeunesse leurs talents, leur aptitude au jeu et à la création artistique, donnant d’eux-mêmes une image différente, une image qui appelle le sourire, le rire et la poésie. Ensemble, nous tenterons alors d’estomper les stigmates de la vieillesse dans lesquels la société d’aujourd’hui nous enferme.
Ces ateliers feront l’objet de séances photographiques. Des portraits seront tirés.
Les photos numériques seront postées par le biais d’un blog Internet aux collégiens.
Ce blog permettra également aux différents participants du projet de communiquer et d’échanger régulièrement, de laisser des commentaires... de garder un lien.
En observant et en laissant libre court à leur imaginations, les élèves écriront à partir de ces photos des histoires, des dialogues, des poèmes.
Régulièrement au cours de l’année, les deux générations parties prenantes de ce projet se rencontreront pour échanger sur les créations réalisées et ensemble construiront un projet collectif artistique sur le thème de l’image.
Par ces échanges, par leurs propositions et leurs idées, ils participeront activement au résultat final qui prendra la forme de deux réalisation artistiques
Une exposition photographique dans un lieu du quartier du Grand Parc.  En mai/juin 2014, des représentations sur scène du spectacle réalisé à partir des histoires écrites par les enfants. Les personnes âgées volontaires pourront investir la scène aux côtés des collégiens. Ensemble ils découvriront leurs propres talents et pourront les mettre en jeu.
Ce projet associera ponctuellement :
des jeunes photographes en formation pour la réalisation de photos. Une exposition des travaux pourra être réalisée. – des étudiants d’un Centre de Formation d’Esthétique - section maquillage – l’association Média Cité , Centre de ressources pour les usages du Multimédia. Ainsi, outre les collégiens du Collège du Grand Parc, les résidents de l’EHPAD rencontreront d’autres jeunes, d’horizons différents. Pour les photographes et les maquilleurs/maquilleuses en herbe, ces rencontres leur permettront d’apprendre à s’occuper du public spécifique des personnes âgées et à

Projet Temps-Mêlés 2013-2014

Théâtr’action / EHPAD Maryse Bastié / Collège du Grand-Parc 8/12 développer leur capacité d’adaptation professionnelle. Les résidents auront un temps pour prendre soin d’eux. En associant l’association Média Cité à ce projet, des sessions multimédias pourraient être organisées au cours desquelles les personnes âgées pourraient « chater » ou écrire des mails aux jeunes.

EHPAD GRAND BON PASTEUR ET ASSOCIATION LE DESSOUS DES BALANCOIRES « UNE HISTOIRE À ECRIRE »

Le projet se déplie en deux temps : le travail sur le son, puis le travail sur l’image.

Chaque étape impliquera le personnel de l’EHPAD, les résidents et leurs familles.
Chaque étape comprendra un temps de recueil de paroles, un temps de formation, et un temps de réalisation.

1/ Création de la bande son : rencontres individuelles et collectives avec les trois publics et constitution d’un répertoire sonore. La réalisatrice Célie Alix interrogera les participants sur leurs perceptions des sons et des voix qu’ils les entourent, ceux qui leurs font peur, leur environnement sonore passé/actuel…. Ensuite d’autres séances consisteront en une formation sur la prise de son et de son traitement, pour aboutir à la réalisation d’une banque sonore.
Des temps d’écoute collectifs de tous les sons recueillis seront organisés, et ensemble nous imaginerons quelles images créer.

2/ La création des images se fera sur le même principe avec en finalité la création du film.

EHPAD MAISON PROTESTANTE ET FENETRE SUR RUE« Temps Mêlés »

Création d’ateliers artistiques et d’Expressions Visuelles Objectifs : Développer, maintenir ses capacités de création contribuent à maintenir une dignité humaine :

- Rompre l’isolement,
- Sensibiliser à la nature et au recyclage : utiliser, transformer, détourner,
- S’approprier ou se réapproprier le territoire artistique et donc devenir ou redevenir acteur d’une vie sociale,
- Retrouver et développer sa créativité : acquérir et/ou développer _ des outils artistiques.

Description des actions envisagées :

Six thèmes seront abordés durant cette année 2013 correspondant aux univers des artistes engagés dans le projet mais également à la temporalité de notre société et des événements propres à la Maison Protestante de Retraite en terme de rythmes et fêtes, permettant une inscription ou une ré-inscription dans la vie sociale :

1. Déco et accessoires – janvier 2013 : mise en place et apprivoisement de chacun,
2. Masques - février/mars 2013 : une approche du carnaval Ici et Ailleurs,
3. Traces - avril/mai 2013 : une rencontre avec le printemps,
4. Bois flottés et Cie - juin/juillet 2013 : une balade en Arts Visuels,
5. Mains et pieds dans l’espace - septembre/octobre 2013 : une rencontre avec Soi,
6. Jeu(x) de société - novembre/décembre 2013 : à l’approche de Noël

Action ’Temps Mêlés’

Intitulé : Temps Mêlés’ 2014 : "voyageurs dans sa vie"

Objectifs : En continuité des ateliers d’Expressions Visuelles développés à l’EHPAD Habilité Aide Sociale, ’Maison Protestante de Retraite’ 12, rue Lagrange – 33000 Bordeaux, il s’agira à la fois de poursuivre les objectifs 2013 :
• Rompre l’isolement
• Sensibiliser à la nature et au recyclage : utiliser, transformer, détourner
• S’approprier ou se ré-approprier le territoire artistique et donc devenir ou redevenir acteur d’une vie sociale
• Retrouver et développer sa créativité : acquérir et/ou développer des outils artistiques Mais également d’imaginer une action artistique – restitution avec les _ participants autour des Mémoires :
– mémoire individuelle
– mémoire collective
– nécessaire transmission des vécus.